Sous-vêtements de mariée : les petits trucs qui sauvent la vie


Le 02/05/2018 par
Vous aimez ? Partagez sur les réseaux !

Vous avez choisi votre robe de mariée, c’est la danse de la joie, les papillons dans le ventre et l’excitation est à son comble car vous avez enfin mis la main sur le Saint Graal.
Vous avez trouvé le fameux dos nus dont vous rêviez, le jeu de transparence léger est assumé, le tout faisant de vous une femme comblée.
Jusque là, aucune ombre au tableau… Ça c’était avant de vous rendre compte que vous n’aviez pas anticipé la question des sous-vêtements de mariée à porter le jour J.

Alors comment je fais pour choisir mes sous-vêtements de mariée et éviter le drame le jour J ?

1
Se laisser conseiller par des vendeuses spécialisées


Petit conseil de la team : posez-bien la question avant de dévaliser le magasin de petites culottes sur les échanges et les remboursements

Les conseillères en lingerie seront bien plus qualifiées que nous pour vous conseiller sur les formes de soutien gorge les plus adaptées à votre morphologie. Notre premier conseil c’est de vous déplacer avec des photos et un maximum d’infos sur votre tenue de mariée (échancrure, dos nu, matières, etc…) Si vous avez acheté votre robe de mariée en prêt à porter, le mieux c’est de vous pointer en boutique de lingerie avec la toute belle sous le bras. De cette manière vous n’aurez aucune mauvaise surprise.
Pour les autres, anticipez le deuxième essayage chez votre créatrice de robe et faites en sorte de vous y rendre avec plusieurs modèles de lingerie.

2
Demander des astuces à sa créatrice de robe de mariée


Choisir sa lingerie avec robe dos nu

« Il n’y voit que du feu…. S’il croit que je n’ai rien en dessous de ma robe, il se fourre le doigt dans l’oeil »

L’avantage quand on fait faire sa robe de mariée sur-mesure c’est d’avoir une véritable couturière qui nous suit tout le long des préparatifs et nous conseille. Et des petites marraines aux mille et une astuces pour vous faciliter la vie, Wedden en a plein son carnet d’adresse, ça tombe bien ! Elles sont capables de customiser les bretelles de soutien gorge ou ajouter du rembourrage à un bonnet riki par exemple.
Je parlais justement de baleine de soutien gorge et autres problèmes de couleurs de string avec Claire Colle lors de notre dernier événement “Epouse-moi sous les étoiles”.
En tant que créatrice de ses propres modèles de robes, elle connaît parfaitement les matières qu’elle utilise et les transparences des jupons n’ont aucun secrets pour elle. J’ai pu enfiler, sans crainte, une de ces robes, (mon coup de coeur de la journée) même avec une petite culotte rouge, rassurée par la bienveillance de Claire.

3
Privilégiez la sobriété face à l’excentricité


choisir son soutien gorge avec sa robe de mariée

« Je peux te jurer que soutif ou pas, mon mari va assurer son devoir conjugal le soir du mariage »

Alors je vous arrête tout de suite, le mythe des mariés qui font des folies de leurs corps le jour J n’existe pas. Enfin, le mythe oui, dans la vraie vie nous en sommes loin. C’est à dire qu’entre le manque de temps, le stress, la fatigue et l’alcool, faudra qu’on m’explique à quelle heure les mariés envisagent-il de consommer leur union ?
Donc, je suis désolée les filles mais résignez-vous et allez à l’essentiel. Car tout ce qu’on demande à un ensemble de sous vêtement de mariée c’est de se faire oublier. On privilégie le chic et le glam. Alors même si cela ne vous enjaille pas vraiment de porter un bandeau couleur chair en microfibres, j’ai envie de vous dire que vous ferez avec parce-que c’est l’option la moins risquée. Personnellement, j’aime bien les Princesse Tam Tam qui restent une valeur sûre avec une bonne tenue.

4
Effectuez quelques pas de danse en sous-vêtements


Les meilleures techniques pour tester sa lingerie de mariée

Quand ton mec suit tes conseils et teste la souplesse de ses sous-vêtements avant le mariage

On est bien d’accord, chez les Weddinettes, le ridicule ne tue pas. Alors, oui, c’est un peu barré et légèrement gênant mais c’est une étape indispensable pour être certaine que votre sein droit ne se fasse pas la malle avec son pote à gauche. On fait ça discretos dans la cabine d’essayage avant que la vendeuse pointe le bout de son nez pour vérifier si la taille est bonne. Quelques petits pas de danse de votre chorée préférée devrait suffire à constater si le soutien gorge est bien accroché au balcon.
C’est ça ou prendre le risque de se retrouver les boobs à l’air pendant l’ouverture de bal devant tous vos invités. Entre nous, le moins gênant reste le twerk chez Etam.

On se rêve toutes dans un joli body en dentelle ou dans un ensemble sexy de notre marque de lingerie préférée.
Les deux ne sont évidemment pas incompatibles mais ne négligez surtout pas le confort au risque de vous sentir à côté de vos pompes durant toute la journée de mariage.

Le petit conseil de Anne De Lafforest, créatrice de robe parisienne

créatrice de robe de mariée à Paris Anne De Lafforest

« Il ne faut pas négliger le choix de son soutien-gorge ! Nous sommes régulièrement confrontées à des futures mariées qui souhaitent un grand dos nu à tout prix par exemple, sans penser au maintien de leur poitrine, et au confort qu’elles auront le jour J. Ce n’est pas une journée comme les autres, la mariée est très sollicitée, bouge beaucoup, et il est important de ne pas oublier le confort ! Quel que soit le modèle choisi, il faut bien prendre le temps de l’essayer et de se familiariser avec pour être sûre de ne pas le regretter le jour J »

Pour en découvrir plus sur cette douce et talentueuse créatrice, c’est par ici : Anne de Lafforest, créatrice de robe parisienne.

Vous aimez ? Partagez sur les réseaux !
J'organise mon mariage
Commencer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *